mardi 20 octobre 2009

Jamais rider par vent off ou side-off a baie d'authie et berck!

Salut à tous,

On s'est fait une grosse frayeur avec will hier alors qu'on faisait du kite entre la baie d'authie et berck (preque en face de l'église en brique rouge pour situer)...

Will prêt à se mettre à l'eau :


Will a fait tombé salement sa voile dans l'eau, impossible de la relever, il a donc pris la décision de remballer ses lignes dans l'eau et de revenir a sa voile afin de rentrer à la nage, j'ai donc pris sa board a la main pour la ramener au bord, chose que je n'ai pas réussi car arrivé a 50 mètres du bord le vent passait moin bien et sous l'effet du stress et de l'action je n'avais pas pensé a passer mon leash dans sa poignée, dc j'ai jeté sa board le plus loin possible et j'ai rejoind de suite will qui s'était fait emporter bien au large à cause du courant sud-est.

En revenant vers lui j'ai eu du mal a distinguer où il se trouvait pour vous dire tellement il était loin, je l'ai retrouvé grace a la couleur violette de son aile.
Quand j'ai vu où il se trouvait je me suis dit que là on était dans une sacrée merde...

Romain nous a rejoind au large, je lui ai donné ma board, il est reparti avec, et will a accroché son leash de sécurité à mon harnais, à ce moment là je savais que si on faisait la moindre erreur ou si mon aile déventait ou tombait dans l'eau on était foutu...

Donc on a donné toute nos forces, lui tenant son aile d'une main et faisant le gouvernail avec son bras, et moi maniant d'une main ma voile et de l'autre essayant de faire le directionnel avec mon autre bras (cette nage tractée était très difficile au vue des circonstances...et difficile est un mot vraiment gentil!)

Cette nage tractée a était longue et éprouvante, remplie de doutes et d'incertitudes, mais will a su garder son calme (moi aussi tant bien que mal), contre ce fort courant sud-est je me répétais sans cesse qu'il ne faut pas paniquer, mais on était tellement loin que je ne savais pas si on avançait ou si on stagnait.

Will en buggy :


Au bout de 20 minutes environ j'ai vu qu'on se rapprochait du bord, et là je me suis réellement dit "PUTIN ON VA PAS CREUVER ICI!!", alors que will continuait à m'encourager et à me motiver, quelques minutes plus tard will a crié "J'AI PIED JE TOUCHE LE SOL", j'ai su qu'on était sauvé à ce moment là et je tremblais de joie d'être en vie!

Sur le sol on s'est sérré dans les bras content d'être en vie, et il m'a avoué que quand il me disait dans les premières minutes de nages tractée que l'on avançait, que c'était juste pour me rassurer mais que lui non plus n'en savait rien si l'on avançait ou pas...

Donc les gars sérieux, ne naviguez JAMAIS par vent off ou side off à la baie d'authie et à berck (ni nul part ailleur), car ça peut très vite être fatale pour vous si il vous arrive une merde!

Will et lolo :


François dit: Merci à Lolo pour ce rappel...personne n'est à l'abri, même les plus aguerris d'entre nous. Ne déconnez donc pas avec votre vie les mecs.

Ajout de Will :

Je vais rejouter mon point de vue, comme çà vous serez tout sur cette sale aventure.
Alors je sais plus vraiment ce que j'ai branlé, si j'ai fait un saut ou juste utilisé le pop de la board, quoi qu'il en soit j'étais en l'air et me suis lamentable vautrais. J'ai senti pendant le peu de chute que ma voile ne me portais plus, sous l'eau je sens toujours que mes lignes sont détendus ... Je sors la tête de l'eau et là je vois la voile qui fait un tour sur elle et pique direct, elle repart à l'envers (spi tendu sur l'extrados), j'arrive à la replaquer sur l'eau. Là je panique pas, je tentes multiples manoeuvres mais le vent a baissé et je vois bien qu'elle ne repartira pas. Toujours avec mon éternel optimisme, no panique, manoeuvre d'auto-sauvetage (spécialité iko :). En gros cela consiste a rembobiné ces lignes tout en ayant seulement la ligne de sécu tendue, une fois arrivé à la voile, on la retourne, on se met dedans est on l'utilise comme radeau à voile. Le hic est que hier si je fesait çà je me retrouvais en angleterre. Toujours en mode No Stress, je prends ma voile sous le bras et commence à nager. Franchement le moral est super important, je dis pas que si on avais céder à la panique on n'en ne se serait pas sorti, loin de là. Au debut, avec Lolo on en rigole "ptain mec tu es dans la merde" et moi tout sourire "et ouai, çà va me faire une bonne nag...". Il me propose de ramener ma board, j'accepte volontier çà fera un truc en moins à gerer. Je le vois partir, loin, loin très loin ... en plus, sur le coup je ne sais pas ce qu'il fait, je le vois faire des petits aller retour là bas. Je connais Lolo, je lui ai demandé avant qu'il parte avec ma board de vite revenir pour jeter un oeil sur moi, alors je comprends pas pourquoi il reste si loin avec romain. Il n'arrivera pas à la ramener sur le bord la board (aurevoir petit mana, tu feras j'espere un nouvelle heureux) d'ou ces aller retour au bord, vu de loin cela rassure moyen ...Mais bon tjrs pas de panique je nage tranquille, à mon rythme sans gaspiller d'énergie je sais que j'en ai pour un moment alors il faut garder son calme. Romain remonte à pieds sur la plage car il as pas mal décaper, cela sera mon point de repère pendant la nage. Et là je me rends bien compte que si j'arrive à rentrais à la nage, je peux postuler pour les J.O. Donc j'attends Lolo, heureusement que nos voiles flottes ne pas lutter pour être hors de l'eau m'a permis de garder bcp d'energie. Retour de Lolo et Roro, Lolo est tres stress, " et mec, on est vraiment dans la merde, il faut chercher un bateau, appeller des secours", moi tjrs en no stress "ecoute lolo, il faut que tu me ramenes en nage tracté, jamais je peux rentré à la nage, çà fait deja une bonne demi heure que je suis dans l'eau (en pensant que les secours serait trop long à venir surtout que dans une heure, il fera nuit)", il comprend qu'il doit faire quelque chose, il vient tt pret de moi, il me passe sa board, je prends mon leash de voile et m'accroche à son harnais. Pendant ce temps roro et derriere nous, avec lolo on as super peur que sa voile se prenne dans celle de Lolo. Alors là on se lache on gueule comme des beux "dégage !!!"à 2 ou 3 reprises. Ce que l'on as pas compris et que lui avait bien vu notre manoeuvre et qu'il voulait juste recupéré la board de lolo qui m'encombrait en plus de ma voile. Désolé mon roro sans toi, on aurait sois sacrifié la board de Lolo ou ma voile. Lolo est vraiment pas rassuré, je fait tout pour le calmer, "oui on avance" (je le sens car j'ai mis mon index gauche dans la cordellete qui sers au leash de pompe, je vois bien l'eau qui avance et la pression dans mon index est douloureuse, sur le coup pas temps que çà, le stress la rage de s'en sorti me font oublier mon doigt, mais là 24 h apres je peux vous dire que taper sur un clavier avec un index fantome, car je n'ai plus du tout de sensation, comme des fourmis dans le doigts, du je pense au manque d'arrivé de sang et au froid ; no stress çà va revenir :p, et bien ce n'est pas pratique :p) "detends toi" "çà va le faire" "t'assure mon lolo, je te revaudrai çà" "reste concentré sur ta voile mon je fait le contre effort et elle ne tombera pas" "çà le fait j'entends le bruit des vagues" "putain j'ai pied mon lolo !!!!" Ce que lolo n'a pas dit c'est qu'apres la delivrance, j'enleve direct mon leash, mais juste apres une bache se formais et une nouvelle fois, plus pied, comme il a un peu d'avance sur moi je ne peux pas l'attraper, je renage et là je me rends bien comptes que je repart vite vers le large, comme on est pret, que je suis mort, j'ai froid là je perds pieds, le contre coup peut etre, et gueule comme un ane "lolo revient stp j'en peux plus !!!". Quel delivrance de marcher sur le sable, je m'ecroule litéralement, pas trop longtemps car je sens le froid, je sens plus mon doigt alors je me mets avec lolo à la recherche de ma board pour reprendre de la chaleur. Retour à la baie d'authie, la board perdu çà fait chier, surtout pour Lolo car il as pas pu faire de perfect ;) mais à coter du fait que je tape sur ce clavier ce soir ... no comment
Voili voilo j'espere que je n'ai pas fait trop long mais je tenais à ce que vous ressentiez vraiment tout l'aventure.
erreur
- la meteo annoncé sud virant un peu sud est en fin de jrnée, une fois sur place il s'avere qu'il est deja sud est. On as fait de la route, on as une grosse envie de rider alors on y va quand même ...
Le side off ou off, c'est dans une baie protégé ou avec un navire de sécu, point barre !!!
facteur aggravant
- On as pris la confiance et on s'aventurer de plus en plus loin du bord
- J'ai fait le quéqué à sauter
-J'ai cru pouvoir rentré sans trop de problème à la nage, alors je me suis pas acharné à essayer de rédécolller l'aile
Point "positif"
- J'ai sus garder mon calme et me suis toujours rassuré
- on ride en groupe avec des mecs en or qui sont pret à se mettre en danger pour te sauver !!!!

Que cela servent de leçon à tout le monde, analysé le spot le vent, comme à nos débuts, jouer la prudence à fond. Moi je l'avais un peu mis de côté en prennant trop la confiance, finalement cette aventure est au final, tout de meme positive, car cela m'a fait une bonne piqure de rappel. Moi qui disait, il y a encore un an, jamais je me sur-estimerais, jamais en off, nananinanana. Voila, bien fait pour moi.
Un gros bisous à Lolo, mon héro ;) Tu déchires garçon. A roro aussi pour nous avoir débarrasser de la board à lolo et pour ne pas avoir pris compte de notre gueulante avant que l'on percutte qu'il voulait juste prendre la board, bien joué fréro ;).

13 commentaires:

Romain a dit…

La peur de notre vie!! enfin surtout Lolo ( ptite tapette va!!!). effectivement le stresse ne joue pas le bon role dans tous ca! mais là, seulement 30 ou 40 mettre vous séparait du rivage. Par contre l'eau froid ca c'était le risque!! une bonne hypothérmie du doigt pour Will, il a du se le branler pendant presque toute la route du retour. lol.
Bref! biensur je suis d'accord, c'est dangereux de rider en off! mais je rappel que nous sommes des rider soudés et que ensemble et sens stresse, nous pourrons tjrs nous en sortir!!! l'important c'est une bonne communication ( on oublie les , t'as geule, dégage, bars t'as geule... c'est un remix celui là... ) et on réflechi, on s'informe, on écoute et on agit....

francois a dit…

D'où l'intérêt de rider en communauté !!
Et puis le point de vu change selon qu'on est dans l'eau ou sorti d'affaire !!
Par ailleurs, la dangerosité est tout relative également: exemple, dans le sud ouest (houle de4m), on est généralement extrêmement dans la merde à 5m du bord et beaucoup plus tranquille à 200m.

Pier Do a dit…

he ben ...

Sinon je pense que le titre de l'article n'est pas bon...

Ca devrait etre ne jamais naviguer en vent off ou side off tout court.
A moins d'avoir un bateau et sous la surveillance de quelqu'un ...

En tout cas je suis heureux qu il y ait plus de peur que de mal car apparement ca aurait pu trés mal finir. Et que votre expérience nous erve de leçon ...

A bientôt.

Dr Roots a dit…

Miladiou quelle aventure... content que vous soyez rentré.... sains et saufs...
sans transition ...une bonne news, la vidéo "Rockit" du ckc dom à passé l'étape des pré-selections du concours et apparait désormais sur le vidéo wall de flysurf.com, pas loins de celle de lolo...
trop cool...

Alexis a dit…

bon bah content que tout se soit bien terminé, sacré coup de stress.
au final z'avez recupéré la board de will?

will a dit…

Ralala moi qui voulait faire mon article, j'ai même pas eu le temps de le faire :p je vais y faire un petit rajout pour voir ma vision des choses

lolo a dit…

Rien à rajouter, Will à tout dit, que ça serve de leçon à tout l'monde. Je suis trop heureux que ça se soit bien fini!

skully a dit…

Lolo t'es mon heros, t'as sauvé Willy!!!


Pido, ça c'est un bon titre non ?

Alexis a dit…

devriez poster ça chez nous dans la rubrique "securité accidents" ce serait sympa, c'est un super exemple car il finit bien.
Un gros bravo aux sauveteurs

francois a dit…

OUé, c'est super bien raconté !! je suis tout en sueur là tellement ça m'a stressé...
Bien joué les gars !!
Mais une question : dans votre cas, la bonne procédure c'est ce que vous avez fait? On pouvait faire quoi d'autre?

Christophe a dit…

Salut ,
je suis rassuré deux fois.
la premiere parceque vous avez reussit à sortir de cette merde.
la deuxième parceque je ne suis pas le seul blaireau à qui c'est arrivé.
lieu baie de saint Jacut (bretagne )par vent off shore.
en gros tu peu le faire que si tu as pied tout le temps.
1: repérer les lieu tout au long d'une marée.
2: ne jamais ce laissé embarqué par un bord de folie histoire de prendre son pied.
résultat tu as vite fais de te retrouver dans la zone rouge .
et là si il y a faiblesse du vent ou un probleme .... tu es dans la merde.
en bref quand t'as pied ces le pied.
quand tu l'as plus tu l'as dans l'cul.

lolo a dit…

exacte cricri! bien dit!

raph a dit…

Allerte en baie D'Authie!!!!
merci à nos deux diplomés de nous montrer au péril de leur vie ce qu'il ne faut pas faire :-)
bien heureux que vous vous en soyez bien sorti en tous cas
vous me confortez dans l'idée de ne pas regretter :

1_ d'avoir déjà fait 400 km dans la journée sans me mettre à l'eau au final
2_ d'avoir l'air con avec mon leash de planche enrouleur
3_ d'avoir l'air con avec mon casque
4_ d'avoir l'air con déguisé en playmobil avec mon gilet de flottaison à bandes fluos

pour finir:

que fait Pamela Anderson ?
c'est Lolo qui doit enfiler son maillot rouge ?
Big Up à l'esprit CKC qui peut vous sauver la vie