dimanche 7 février 2010

Paroles de Sauvage.

Sitting-Bull (1831-1890) avait annoncé un présage sur la Ckc...

Géronimo ( 1829-1905) nous a laissé ceci :

"Nous sommes en train de disparaitre de la surface de la terre, mais je continue à croire qu'il doit y avoir une bonne raison pour que Yoséné (Dieu) nous ait crées. Il a donné vie à toute une variété d'espèces d'hommes. Ainsi pour chaque espèce crée, Il désigna un pays particulier. Lorsque Yoséné créa les Apaches, Il leur donna un pays qui se situe à l'ouest. Pour nourriture Il leur remit des graines, des fruits et du gibier. Afin de soigner les différentes maladies, Il fit croître des plantes médicinales. Puis Il leur enseigna où trouver ces plantes et comment les préparer. Il leur accorda un climat doux et tout ce dont ils avaient besoin pour se vêtir et s'abriter... Cela eut lieu au tout début de la création : car Yoséné créa simultanément le peuple Apache et son pays. Et quand viendra le jour où les Apaches seront séparés de leur terre, ils tomberont malades et mourront. Combien de temps s'écoulera-t-il avant que l'on dise qu'il n'y a plus d'Apaches ?"


Voici donc l'aperçu d'une série limitée à 10 exemplaires +1, chacune à l'effigie d'un big chief.
Les heureux chevaliers du vent choisiront afin d'orner leur monture , leur Sauvage préféré. Le tout accompagné d'une traduction d'un discours, poême, chant, prière, incantation etc....et de son véritable parcours, la reproduction de sa signature si on la retrouve dans les archives.
Attention, la Sitting Bull est "reservée" d'office...mais la liste est longue:
Américan Horse, Black Bull, Crazy horse, Chief Joseph, Cochise, Crow King, Dull Knife, Eskadi, Red Cloud, Scabby Bull, White Horse, Wanduta, Revenger, Two moons, Thunder Chief, Petalesharro, Mangas...impossible de tous les citer, il était tous chef ....mais de leur vie, pas comme aujourd'hui ou une bande d'abruti s'en remet a un seul d'entre eux parmi une bande de vrais bandits pour se faire entuber pendant 5ans...bref...
Pour l'instant différentes variations autour de Géronimo pour vous donner une idée du rendu général, couleurs au choix......
Tout frais tout frais, même pas encore sur le site , et peu de pub...Uniquement sur commande, le cadeau : plateau custom au prix du plateau "série logo" soit 299€ pour les full carbone.Fond bois et renfort carbone apparent sur les boarder- cross (pareil tarif "série" appliqué).Et ceux qui veulent une board complête, 5% de remise sur l'équipement mbs (voir site kite tek en attendant que la partie shop du site xshape soit OP. Si ca c'est pas une bonne nouvelle...)


Pour en revenir à notre sauvage, Go Khla Yeh (celui qui baille), de son premier nom, puisque les indiens pouvaient en changer au cours de leur vie.
Né en juin 1829 en Arizona, il était "homme médecine" ou shaman et rien ne le predestinait aux horeurs du combat.
Il n'était pas chef et ne l'avait jamais été, jusqu'a ce jour du 30 septembre 1859 , jour de la Saint-Jérôme, ou il vengea sa famille massacrée un an auparavant par les Mexicains (massacre de Kas-ki-yeh), il entra sur le "chemin de la guerre"en en tuant le plus grand nombre possible, ces derniers tentaient de se défendre en hurlant "Santo Geronimo, Santo Geronimo!".
Sa bravoure et son courage durant cette bataille l'élevèrent au rang de "chef de guerre" de toutes les tribus Apaches.

Geronimo, le plus grand des chefs apaches, mena pendant près de quarante ans une guerre sans merci contre l'armée américaine. Il avait compris que l'Homme-Blanc était l'ennemi mortel de son peuple, qu'il voulait "tuer l'âme indienne". Après avoir combattu les Mexicains jusque dans les années 1870, il joua un rôle important lorsque les Apaches, déportés de force dans une réserve dans l'est de l'Arizona, rompirent la paix avec les États-Unis.

En 1876, les Apaches furent déportés vers la réserve honnie de San Carlos, située dans la vallée désertique de la rivière Gila. Deux ans plus tard, Geronimo s'enfuit au Mexique ; mais il revint en 1880 après avoir effectué de nombreux raids. Il resta en paix jusqu'à l'automne 1881. Il échappa aux troupes lancées après lui par les Etats Unis et le Mexique pendant plus de deux ans mais finit par se rendre en mai 1883 et retourna à San Carlos.

Go Khla Yeh (complêtement a droite de la photo) et trois de ses valeureux hommes.

En 1885, accompagné de 34 guerriers, 8 adolescents et 92 femmes et enfants, il s'evade de la réserve et recommença ses raids. Pourchassé par une puissante expédition militaire, il finit par se rendre le 25 mars 1886.

Il s'enfuit à nouveau avec 18 guerriers et 53 femmes et enfants. Le gouvernement américain lança alors à sa poursuite 5 000 soldats, 500 scouts apaches (éclaireurs) et des milliers de miliciens. Geronimo ne se rendit que cinq mois plus tard, le 4 septembre 1886.

Les Apaches furent alors déportés comme prisonniers de guerre vers la Floride. Conformément au traité signé par Geronimo avec le gouvernement de l'Union en 1886, ils furent installés en 1894 à Fort Sill dans l'Oklahoma.

Geronimo visita l'Exposition internationale de Saint Louis et assista à la cérémonie d'investiture du président Théodore Roosevelt, en 1905. La même année, il dicta son autobiographie au journaliste S.M. Barrett.


Il mourut d'une pneumonie à Fort Sill, le 17 février 1909.
Les derniers mots qu'il chanta sur son lit de mort furent : "O Ha Le, O Ha Le" (J'attends que les choses changent!)


Geronimo 1 sur 2
envoyé par Zopyrion. - Plus de vidéos de blogueurs.

Les Apaches ont disparus...il ne reste que des natives qui perpétuent les chants et paroles des derniers humains.Séquence musicale donc, trois styles différents:

Lakota Flag song , et "Sitting Bull Mémorial Song" par les Lokota Thunder.

Les Yankees par Richard Desjardin, un punk Canadien.Réalisateur d'un très bon documentaire.

Et enfin la Nuit Apache qui a bercé pas mal d'oreilles...rien à voir avec la nuit sécuritaire qui approche...
( Si quelqu'un peut me mettre les vidéo de you- tube.. sais pas comment k'on fait..)

Enfin pour clore ce chapitre: les sources, puisque c'est en les partageant qu'on les protege.
Et enfin si vous êtes sages, la philosophie indienne.(ca c'est si on me demande dans les coms) .
La bio est sans honte pompée, un peu remaniée, mais je pense pas avoir dit de conneries ....sur un site tres complet: "Géronimo, l'Apache" une porte d'entrée sur un autre monde.
Wipkipedia, qui fait bien son boulot et ultra facile d'accés.
Le site très documenté et précis de Jacqueline Baldran, chercheur et"maitre de conférence".
Un bon bouquin regroupant des traductions de discours, pensées et chants amérindiens d'anonymes ou de "chief" , avec des photos de Edward s.Curtis éthnologue qui a passé sa vie a photogaphier les amérindiens avant leur quasi extinction.
Et enfin internet qui est une source inépuisable de connaissances.Puisque je viens de trouver un doc vidéo tres documenté....

Pour Will : Géronimo ne faisait pas de kite, qui sait......en tout cas ....

"Avant j'allais comme le vent..........."
Go Khla Yeh.

7 commentaires:

lolo a dit…

eh bin !! ce geronimo avait l'air d'être sacrément courageux te téméraire. dc si j'ai bien compris ton message est le suivant: soyez fort et ne vous laissez pas dicter votre vie...? isn't it ?? oui c'est un bon message, et un bon logo pr les boards geronimo !! ;-)

francois a dit…

Alors toi t'es vraiment un ouf !!
MDR

Skully a dit…

Merci François, enfin un vrai compliment, j'adore....bsx.

will a dit…

Je savais pas que Geronimo fût un kiteur ...
(sinon la deco est sympatoche)

Willy.C a dit…

Vous serez toujours les bienvenue à Hérou ;)

Dr Roots a dit…

moué bof... le style western moi j'aime pas trop... mais faut dire que je suis difficile...

Pier Do a dit…

ouai !!! moi j'aime bien cette déco.

Bon j'avoue que en me connectant au blog j'ai cru faire une erreur, mais finalement c'est trés instructif ce petit focus historique.

Sinon tu n'as pas honte ??? vas te cacher au fond du canyon ;)