mercredi 23 janvier 2008

Test de la manta2 ozone 12m2 (grise)

Contexte :
Volonté de remplacer ma frenzy 2006 10m2 par un quiver de 2 ailes. Surtout pour améliorer la plage basse de mon quiver.
Mon choix s’est porté sur une manta 2 12m2 pour la plage la plus basse avec pourquoi pas pour la suite, pour la plage haute une Best Bularoo 10m2 ou une manta 8m2.

Premier déballage :
Rien à dire sur la construction, le spi est différent de celui de la Frenzy 2006, il semble plus léger. Les bridages sont plus fins, les poulies identiques. Par contre le sac est nettement plus léger (limite il est fait en spi).
La barre est bien finie également. Impression d’ensemble plus que positive.

Passons à l’essentiel : comment vole-t-elle ?
La première impression qu’on a est la légèreté de la barre. C’est simple on la pilote d’une main sans aucun problème.
La seconde impression est son agilité pour une 12m. On croirait la Frenzy 7,5m2 de 2004 de Fred ! On a la place de mettre 2 kiteloops en hauteur dans la fenêtre c’est assez impressionnant. En outre elle ne perd pas de vitesse dans la rotation ce qui induit aucun perte de puissance, au contraire.
La troisième impression est cet énorme depower. On se demande jusqu’où elle peut aller dans la plage haute. J’encaissais pour la première sortie les 20knots les doigts dans le nez alors qu’avec la Sabre2 9,5m2 d’Arnaud (mmmm… qu’elle est bonne cette voile) j’étais obligé de retirer les doigts du nez pour prier que rien ne m’arrive.
La quatrième impression est la vitesse de déplacement. C’est simple, elle va super vite… trop vite peut-être mais on y reviendra.
La cinquième impression est cette sérénité dans les sauts. Ca part très très haut (bien plus haut que la frenzy par exemple) cela est sûrement du à son agilité et à sa vitesse et ça plane surtout très très loin. Dans le saut on redirige très facilement la voile, ce qui est très agréable en cas de mauvaise anticipation (genre 360 raté). Il y a moyen d’assez facilement se rattraper.

La barre :
Bien finie, très agréable, elle coulisse parfaitement sur le bout de border/choquer. Le chicken loop a un système qui replace directement la boucle dans le bon sens pour pouvoir le raccrocher au harnais si on décide d’engager une figure déhooké. C’est très très pratique !
Alors par contre le largueur du chicken loop homologué dans tous les sens est une vraie connerie. Il se déclenche vraiment pour un pet de mouche. J’ai ainsi largué la voile en plein saut !! ça fait bizarre et je vous raconte pas comment j’ai pesté !

Le bilan :
Elle est super technique cette voile. Si vous vous attendez à une voile que l’on calle en bord de fenêtre pour tirer tranquillou son bord en remontant au vent passez votre chemin. Elle n’a aucune puissance au bord de fenêtre. Il faut tout le temps la faire travailler… ce qui peut rebuter certain comme Fred qui sont habitués à de bonnes grosses bâches bien tracteuses.
Bien que légère en barre, elle est très physique. Je m’explique. Elle met le rider en permanence au taquet, elle est en permanence disponible pour un coup de pied au cul. Virement de bord, plutôt que de regarder les nuages pendant 3 secondes le temps que la voile passe de l’autre côté la manta vous a déjà fait parcourir 30 mètres. Au bout de 20 minutes j’étais tout en sueur !
Perso j’aime pas trop le concept des 3 lignes, j’ai vraiment l’impression d’être accroché à la voile par un élastique. C’est bizarre à expliquer mais ça donne vraiment cette sensation que la ligne s’étire et restitue ensuite l’énergie.
Déhookée c’est une vraie bombe… c’est à ce moment là qu’on prend conscience de sa puissance. Je me suis vraiment découvert une âme de rider niou skool ! On tire un poil le trimmer (on se demandait d’ailleurs à quoi il servait), on déhooke et c’est parti ! trop trop bien. Un peu effrayant quand même les kite-loops… mais ça va venir !

Le bilan du bilan :
Plage de vent énorme
Sérénité absolue dans toutes les conditions
Sécu de chicken loop merdique à changer de toute urgence


Comparaisons.
Frenzys 2004
Avec la manta on a 2 ailes en 1. La frenzy 2004 est virile, faut avoir fait l’armée pour la piloter ou alors avoir été élevé avec des ours. Une fillette de 6 ans pourrait s’amuser avec la manta.

Frenzys 2006
La 10m : la manta a une plage haute légèrement supérieure, est plus rapide (et oui même si elle fait 12m), tourne carrément mieux mais semble un poil moins puissante en bord de fenêtre.
Pour la frenzy 2006 12m : moi j’aime pas la 12m mais bon.

Pulse2 10m2
La pulse2 déchire quand même pas mal et la manta y ressemble beaucoup. Plage de vent énorme, depower, agilité, etc… Cependant, les 12m2 de la manta donnent tout de même plus de puissance que les 10m de la pulse. Voiles assez similaires avec peut etre plus de stabilité et d’agilité du côté de la pulse.

Quelques Ailes à boudins
La manta ressemble à une aile à boudin, voilà c’est dit. Puissance équivalent à une 16m2 en C.

Venoms 16 et 13
S’il fallait rapprocher la manta d’une voile ce serait peut être des venoms encore plus que de la pulse. Et encore plus de la 13 que de la 16. Barre légère, agilité, rapidité, hangtime, que du bonheur quoi. Elle est cependant plus puissante qu’une 13m2 Venom.

Psycho3 8 et 13
La manta 12m2 n’a rien à voir avec une psycho 13m2. Elle est 10 fois plus maniable. J’ai cependant l’impression qu’elle porte moins loin dans les sauts mais qu’elle a plus de pop. Elle est plus rapide. La sensation en barre est la même avec toujours cette nécessité de légèrement border. En cela elle se rapproche plus de la 8m.
Conclusion:
Maniabilité d'une Venom13m2 et puissance d'une Frenzy 12m2 de 2004. Pas mal donc!

3 commentaires:

Dr Roots a dit…

Bon ok !! j'ai fait l'armée mais j'ai jamais d'elevage d'ours boudu !!! c'est quoi cette histoire encore ? lol...

Edouard a dit…

trop bien ce compte rendu!!

francois a dit…

Va falloir que tu la testes cette manta Edouard!